Archives mensuelles : novembre 2014

Mondialisation sanitaire et usages sociaux africains d’un forum consacré à l’infertilité – E. Simon (Bucarest, 2014)

Dans le cadre du colloque Intersections – Construction des savoirs en information-communication dans l’espace francophone, 20ème édition du Colloque franco-roumain en information-communication (Bucarest, 30-31 octobre et 1er novembre 2014), Emmanuelle Simon a présenté une communication :

Mondialisation sanitaire et usages sociaux africains d’un forum consacré à l’infertilité

Résumé : La réflexion proposée s’inscrit dans une recherche interdisciplinaire – anthropologie et sciences de l’information et communication – sur la stérilité et le recours à l’assistance médicale à la procréation (AMP) dans le contexte de la mondialisation (Pretoria, Douala, Lomé). À l’intérieur de ce projet notre équipe a étudié et documenté le rôle de l’internet et du web dans la diffusion de cette technologie sur le continent africain (construction des savoirs, modes d’appropriation locaux).

Or, tout comme la capacité à s’emparer des techniques d’assistance médicale à la procréation varie d’un groupe à l’autre de femmes dans le monde (Gobatto, 2003), la capacité à jongler avec les logiques sociales propres à l’internet, ses dispositifs, ses outils n’est pas également partagée. Analyser les échanges sur les forums de discussion online des femmes africaines francophones en situation d’infertilité, nous amène à porter un regard décalé sur ce dispositif technique, loin de l’hyper connectivité, de la coprésence toujours stimulée, de la foule, de la gadgétisation du web ou de la course aux nouveaux designs. Il s’agit ici de garder en tête les conditions sociales d’existence des personnes concernées par notre étude et leur rapport singulier au sens pratique propre à l’internet. Il s’agit aussi d’interroger la plasticité d’un dispositif conçu en France et sa capacité à faire sens pour des femmes dont la vie se joue ailleurs et ainsi de documenter la pluralité des usages locaux du web et son rôle dans la mondialisation sanitaire.

Cette recherche a pour « point de départ » le dispositif technique mais elle s’inscrit donc dans une recherche collaborative qui elle, a pour objet la circulation mondialisée de l’AMP. Elle est donc à l’intersection de « ce qui se joue en ligne et ce qui se joue dans d’autres contextes » (Pastinelli, 2011). Prenant le dispositif technique au sérieux, les SIC nous amènent à penser que saisir les représentations et pratiques des acteurs en contexte, c’est certes rapporter les relations médiatisées aux contextes sociaux offline des interlocuteurs (les échanges online observés n’existeraient pas sans la situation offline d’infertilité et de traitement de celle-ci) mais aussi les resituer au sein-même du dispositif technique qui est producteur de normes sociales. Ceci nous conduit à redéfinir la notion de « contexte » propre à la discipline anthropologique en tenant compte des rapports entre sociétés, cultures et technologies.

Références :

Doris Bonnet et Véronique Duchesne, Migrer pour procréer : histoires de couples africains, Cahiers du Genre, n°56, 2014/1, 41 à 58

Véronique Duchesne, L’alliance matrimoniale avec l’assistance médicale à la procréation en situation migratoire, revue internationale enfances, familles, générations,  n°21, 2014, 135-149.

Isabelle Gobatto (dir.), Les pratiques de santé dans un mode globalisé, Paris : Karthala, 2003.

Fabien Granjon, Reconnaissance et usages d’Internet, une sociologie critique des pratiques de l’informatique connectée, Paris, Presses des Mines, coll. Sciences sociales, 2012.

Marcia Inhorn, Frank van Balen (eds) (2002). Infertility around the Globe: New Thinking on Childlessness, Gender, and Reproductive Technologies. Berkeley, University of California Press.

Madeleine Pastinelli, Pour en finir avec l’ethnographie du virtuel ! Des enjeux méthodologiques de l’enquête de terrain en ligne, Anthropologie et Sociétés, vol. 35, n° 1-2, 2011, 35-52.

Séminaire international ART in Northern and Southern Countries: Issues, Challenges & the Future – Bombay, oct 2014

Les 30 et 31 octobre 2014, un séminaire international, Assisted Reproductive Technologies in Northern and Southern Countries: Issues, Challenges & the Future, a réuni des chercheurs à Bombay pour interroger les enjeux sociologiques, anthropologiques, démographiques et politiques des technologies de procréation assistée.

Ce séminaire était co-organisé par l’Institut National d’Etudes Démographiques (INED, Paris, France), the International Institute for Population Sciences (IIPS, Mumbai, India), le Centre de Population et de Développement (CEPED, Paris, France) et the United Nations Population Fund (UNFPA, Delhi, India).

Véronique Duchesne, maître de conférences à l’université Paris Descartes et membre du projet ANR AMP, y a présenté une communication intitulée « Infertility life courses and reproductive mobility : African experiences« .

Programme du séminaire à télécharger (format pdf).